[critiques 2]

Publié le par Pénéloppe Eddo

-CELUI QUI SE PRENAIT POUR UN AUTEUR
 Voici Erwan Chuberre, connu pour avoir déjà consacré une biographie (un peu bancale) à Mylène Farmer, après avoir collaboré au magazine Farmer IAO (j'ai encore en mémoire un article très traumatisant du point de vue historique et littéraire consacré au Chevalier d'Eon, publié dans l'excellent hors-série consacré à Sans Contrefaçon ... brrrrr !). Cette fois, il nous propose un livre intitulé Sainte Mylène priez pour moi
mylene-6-6af78.jpg
La note envoyée aux médias signale que "Inscrit un temps aux Cours Florent, il a finalement choisi la littérature et a notamment publié un roman sur Sylvie Vartan"."
Gay, la trentaine, un corps travaillé, une passion pour Mylène Farmer : Erwan est à la recherche de sa vie. Entre des aspirations ratées, des carrières avortées et des histoires d’amour bancales, il décide de quitter Paris pour Montpellier à la recherche de nouvelles aventures. Ce déménagement se révèlera lourd de conséquences, autant pour sa vie privée que professionnelle !
Gay ou hétéro, tout un chacun partage les mêmes rêves de réussite et d’amour, des amis pittoresques et un don pour les situations irréelles. Erwan Chuberre ne fait pas exception à la règle, et s’il se sert de son héros pour nous faire découvrir le milieu gay, il n’en oublie pas pour autant la quête du bonheur qui nous anime tous. (...)


Rappelons que, dans le genre approchant, nous avons eu droit précédemment au livre de Christophe-Ange Papini, et de Line Grégory (je passe sous silence d'autres titres plus discrets), l'exercice se révèle donc hautement périlleux, le ridicule jalonnant le plus souvent ce type de littérature Farmer. Si poursuite il devait y avoir dans le genre autobiographique, on attendait plus un livre en rupture ayant un héros / une héroïne dans le genre "je suis hétéro marié(e) mère (père) de deux enfants PDG de mon entreprise  et fan de Mylène, le drame de ma vie étant mon allergie aux acariens " et ce, dans le but de rompre avec l'éternel cliché du fan gay parisien névrosé à la recherche de son équilibre intérieur que nous servent à longeur de temps les médias afin de nous donner une identité.
Qu'avons nous à table cette fois-ci ? Au-delà du côté autobiographique (3615 j'étale ma vie de souffrance intime), nous avons visiblement affaire encore à un fan qui ne vit que par et pour Mylène (inscrit au cours Florent / biographie sur Mylène étant deux indices qui le laissent supposer sérieusement), à l'intérieur d'un monde exclusif. La notice ne laisse au fond entrevoir qu'une vie où seule la musique de Mylène joue le rôle de fil conducteur sur fond de communautarisme (et encore je doute que la communauté gay puisse s'identifier complètement à ce cas particulier, et ça je le dis en connaissance de cause après quelques discussions avec certains d'entre-eux). Il est peut être en quête du bonheur, moi je dirais d'un certain bonheur (la reconnaissance d'un public ?), difficilement identifiable (quoique ...). Espérons que dans ce livre ses influences culturelles et son goût de la litérature dépassent les éternels clichés Farmer/ Vartan/ Sheila/Dalida entretenus par un certain milieu. Le style devrait ravir les amateurs du genre, les autres passeront leur chemin.
A noter qu’une suite serait déjà prévue... Non merci ! Pensez aux arbres !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CV 06/09/2007 23:33

Ca m'a fait bien rire cette annonce dans un premier moment, mais quand j'ai lu le résumé du bouquin, je riais... jaune. A-t-on déjà vu plus caricatural? Le débat est ouvert.En en sus d'une histoire qui semble aussi niaise qu'inutile, je n'ai aucune envie de découvrir un "auteur" (où l'importance des guillemets) au style aussi médiocre.Et puis, on peut aussi regretter  (et s'inquiéter) que n'importe qui puisse écrire un taudis de ce genre en 2007.Amen.

Pénéloppe Eddo 06/09/2007 23:49

Bonsoir CV ;)en fait et au final  je n'ai pas lu le livre par ce qu'il ne m'interesse simplement pas ....dur non ? ;)

Vincent 08/07/2007 00:02

Bon, alors ça va... Toutefois, cet auteur a publié plus de 3 livres dont un certain roman "Les lèvres de Sylvie Vartan" qui avait déjà semé le débat au sein des fans de la blonde. A quand un roman sur Dalida ?

delphine 07/07/2007 16:17

je viens aussi de lire le livre ! un vrai régal ! un livre qui fera avancer la cause gay et qui témoigne que les fans de Mylène ne sont pas tous des cinglés mais aussi des êtres humains qui ont une vie bien à eux ! je ne comprend vraiment pas ton article qui me semble " amer " et qui n' est fondé que sur une couverture , un résumé même pas fait par l' auteur lui même , et le passé littéraire d' Erwan qui est plus qu' honorable car il rend de beaux homages à Mylène au travares des livres qu' il sort sans jamais tombé dans du BERNARD VIOLET ! J' espère qu' Erwan ne passera pas par ici lire ton blog !

Pénéloppe Eddo 07/07/2007 20:10

BonsoirJe fais une réponse globale à Delphine et Vincent que je remercie de leur passage sur le blog ;)Je vous remercie de votre avis positif sur le livre, comme quoi on peut parfaitement avoir des avis divergeants mais débattre sur le fond ;) Merci à vous deux.Je vais essayer de reformuler mon avis autrement. Je ne suis pas amère mais lassée d'une certaine littérature (qui à la base ne m'intéresse pas ou m'a provoqué un certain effroi à la lecture de certains) ayant pour auteur des fans, et qui ont tendance à toujours présenter le même profil. Pour un troisième livre majeur de la part d'Erwan Chuberre, on aurait été en droit d'attendre autre chose que sa vie et / ou Mylène comme centre d'intérêt ou point de croyance incontournable. je veux juste un peu plus d'originalité dans ses écrits ;)Cordialement

Vincent ! 07/07/2007 11:46

Ca y est... Moi, je l'ai lu... Et bien... C'est très drôle ! Bien enlevé. Sans aucune prétention que celle de nous détendre... Je l'ai lu en une soirée. C'est pour dire... !!! L'auteur nous parle de sa jeunesse dans le milieu des comédiens et de cette course aux castings qui s'avèrent souvent désastreuses (chapitre Mister Love)... Un jeune comédien qui a préféré quitter un univers pour trouver le bonheur. Et là, c'est pas encore gagné... Mylène est citée de nombreuses fois car à défaut de croire en Dieu, il croit en elle. Mais sans canricature aucune, avec respect et humour ! D'ailleurs, il écrit même une prière à son encontre jusqu'à ce qu'elle apparaisse en vrai... une adaptation de "A quoi je sers"... C'est des fois un peu trash ( l'épisode des Back rooms) mais sans être vulgaire. Je pense que beaucoup de jeunes pourront s'identifier à son personnage... Gay et hétéros... Bravo.

Cookie 06/07/2007 18:04

Ha c'est marrant ça! Quand on écrit "les livres sur mymy sont génial bibis XXL" ça passe. Quand on ose émettre des réserves au vu du passif de l'auteur, on brandit la facile pancarte de la jalousie (à supposer que l'auteur du blonginfo soit effectivement jalouse et ne rêve que de prendre la place de cet auteur. Ce dont je doute!)