Hé les copains ! on a retrouvé Jeanne Mas ! ;)

Publié le par Pénéloppe Eddo


Ah ! Il y avait longtemps que l'on n'avait pas eu une polémique ! perso j'ai une affection toute particulière pour la réplique culte de Jeanne Mas "quand j'entends Mylène Farmer je file aux toilettes". Moi ça me manquait ces petites piques assassines, pas vous ? ;).
Je suis, ce soir, comblée car  Vincent Baguian reprend dignement cette tradition de la grande époque et cherche aujourd'hui le combat dans la boue. En effet, le lecteur peut lire sur son Myspace un charmant pamphlet so voltairien, so rebelle ! que dis-je ! so communiste révolutionnaire  que même à côté les oeuvres de François Béranger peuvent passer pour une déclaration d'amour au libéralisme :

VILAINE FERVEUR
Mylène Farmer a vendu tous les billets pour son premier Stade de France, en 2 heures. Et tous les billets pour le second Stade de France le lendemain en 1h30. Depuis, on ne peut plus rencontrer une seule personne du « métier » sans qu’elle vous rapporte l’anecdote, abasourdie par l’exploit.
Normalement, on ne doit pas médire de ses petits camarades, mais là, quand même, désolé Madame Farmer, il s’agit de rétablir un peu l’équilibre. Qu’un tel engouement soit au moins contrebalancé par mon petit papier ( ce sera ma plume d’un côté et des dizaines de semi-remorques de l’autre ).
Qu’attendent donc tous ces gens qui se précipitent pour assister à la future apparition de la star ? Car je l’ai vue, moi Madame Farmer, à Bercy. Je dis vue, car je ne peux pas dire entendue. Et si je n’avais été invité, je m’en serai voulu d’avoir versé un si lourd tribut à une cause si creuse.
Je l’ai vue descendre du plafond dans un cercueil, se faire porter par des cerbères, ressusciter, se dandiner. J’ai vu la fontaine géante qui tombait du ciel se transformant un écran aqueux offert aux projections, j’ai vu les mots en eau qui dégringolaient des cintres. J’ai bien compris le cocktail, un peu morbide, un peu sexuel qui nous était proposé. Malgré l’apparent libertinage et les tenues se voulant provocantes, la débauche était surtout dans les moyens. On pouvait dire que le spectacle était joli à condition de préférer l’architecture de Disney Land Paris, à celle du musée du quai Branly.
Ce qui est rare est cher. Telle est la stratégie de la dame désertant la petite lucarne. Et ça marche. Mais finalement ce qu’elle offre n’est pas loin de ce que propose la télévision. « Fuck them all » Les spectateurs ne sont autres que les téléspectateurs habitués à ingérer de l’image un peu vide de sens. On a vu l’icône, on peut rentrer retrouver le canapé face au plasma du salon, exactement à la même place, rien n’a bougé. Au bureau, demain on parlera des décors et des effets spéciaux. Et les oreilles n’ont rien entendu, la tête n’a rien saisi, le cœur n’a pas été touché. Sauf le cœur de Mylène ; car a n’en pas douter elle pleurera encore une fois devant son public, émue par les ovations, bouleversé par son propre succès, déboussolée par tant d’amour incompréhensible.


Au delà de l'énorme foutage de gueule qui reprend tous les clichés versés depuis 20 ans sur Mylène (et question voix je n'ose imaginer ce qu'il pense de Jane Birkin donc ...) il est bon de rappeler que le très bobo Vincent Baguian est pour sa part l'ami de la très rustique et si prolétaire Zazie. La bourgeoisie qui cotoie l'aristocratie qui envie le prix d'un billet de concert a de quoi faire rire au final.  Visiblement Vincent Baguian ne reconnnait pas l'existence de familles musicales différentes, de stratégies de spectacles différentes, préférant délivrer une aigreur qui a curieusement plus de 2 ans de retard ...

Si vous souhaitez lire la page c'est ici :
http://blog.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendID=163954387&blogID=373914779

Commenter cet article

Anthony 11/04/2008 12:31

Jeanne Mas a dit ca ? et pourtant vers 2001 elle a dit qu'elle aimait bien Mylene, et ds l'emission elel devait choisir des clips qu'elle aimait, elle avait selectionné PQSD. Elle a dit "ce sont les medias qui nous ont monté l'une contre l'autre" m'enfin..Ce Baguian m'exaspere, tout ce qu'il dit est debile, et déplacé. franchement c'est un gros con qui n'y connait rien au talent.Et lui il peut parler du manque de voix de Mylene il en a pas plus ! Une des nombreuses differences qui separe Mylene de ce pseudo artiste c'est qu'elle, elle a une voix agreable qui monte haut ds les aigus, lui il chante a peine donc il ferait mieux de se taire a se sujet...Puis désolé mais j'ai jamais entendu parlé de lui ^^

oxx 08/04/2008 16:18

[°_°]

CORRADO 07/04/2008 17:05

Désolé, j'aime bien l'idée que tout le monde ne pense pas comme tout le monde... son avis se défend, en plus il est aussi artiste (donc bien placé pour avoirun avis plutôt professionnel). En tout cas, ça fait débat... Vive la diversité et son respect.

scribe 06/04/2008 22:12

Cette critique envers Mylène Farmer ressemble fort à un aveu d'impuissance... Ca se veut et ça se dit artiste mais il faudrait déjà qu'il apprenne à chanter ! Quant au contenu, on ne peut pas dire que ses propres textes soient transcendants : « Hou hou je hue », « On t’aime Vincent Baguian »… Ce n’est pas Mylène Farmer qui chanterait ce genre d’ânerie en effet ! On a à faire là à un personnage haut en couleur, arrogant, cynique, aigri, frustré et stupide qui fait pitié quand on sait qu’il a déjà du mal à remplir une salle de 200 places… Et papa Universal n’y peut rien. Le public a toujours le dernier mot…

viviane vog 06/04/2008 08:18

Il n'est pas le premier à critiquer MF, cela ne me pose aucun problème. En revanche, a-t-il le droit de s'en prendre à ses "fans" ( ou même à ceux qui vont la voir en concert sans être des admirateurs hardcore)? J'avoue que j'ai beaucoup de mal à accepter l'idée qu'un fan de MF est forcément un décérébré abruti par la télé. Préférer Disney au quai Branly? Est-il impossible d'aimer les 2? N'y a-t-il pas un juste milieu? Son discours idéologique sur la culture est juste minable et méprisant . Et que dire de la bouillie : régimes totalitaires-sous culture télé-sectes-sida-Disney?C'est vraiment LE discours pourri sur la culture populaire que balance une petite élite qui se veut pourtant proche du peuple en venant servir des discours démagos dans la petite lucarne.Son raisonnement ne tient pas la route. Par exemple, il reprend quelqu'un qui a fait une faute d'orthographe juste  avant de le reprendre sur le sens d'un mot. Et?? Rien. Quand il n'a plus rien à répondre, il sort les fameux "sectes-Tibet-totalitaire". Et cette façon de se mettre en scène en répétant son nom et en ramenant tout à sa petite personne d'artiste "maudit"...Je refuse d'aller poster sur myspace, inutile de donner de l'importance à tout ce foin ( et non à ce "buzz").