Interview de Patricia Aveillan

Publié le par Pénéloppe Eddo

Pour cet entretien, je me suis rendu directement dans l'atelier de Madame Aveillan, où elle s'est
montrée d'une extrême gentillesse en voulant bien m'accorder une quinzaine de minutes parmis tout son
travail.

Âme-Stram-Mag : Bonjour, concernant le costume du clip, j'aurais aimé savoir si c'est vous ou Mylène
qui l'avez dessiné ?
Patricia Aveillan : Non, le costume fût dessiné par moi-même, Mylène m'a juste dit ce qu'elle attendait
exactement pour le clip, j'ai donc dessiné plusieurs croquis, nous en avons discuté longuement ensemble
pour choisir celui qui sera représenté dans le clip.

ÂSM : Y avait-il d'autres costumes qui ont été proposés à Mylène ?
PA : Il y avait une robe noire en soie ou en organza qui était également prévue, mais c'était simplement
pour une question de lumiere sur le plateau, cette robe n'avait donc aucune utilité à l'histoire du clip pour
y être incluse dedans.

ÂSM : Quelles ont été les inspirations ou les références pour dessiné la tenue ? On parle du personnage
qu'incarne Milla Jovovich dans le film " Le 5ème élément " ?
PA : Beaucoup de personnes ont effectivement pensé à ce personnage à la première vue du clip, mais pas
du tout, il n'y avait aucun rapport avec le film ni avec quoi que ce soit d'autres si ce n'est que Mylène
voulait apparaître comme une momie, un peu extra-terrestre (rire) au début du clip d'où le fait des
bandelettes.

ÂSM : N'avez-vous pas été déçue que le costume ne soit pas spécialement montré dans son intégralité
dans le clip ?
PA : Non du tout, c'était le but, il fallait qu'il se fonde dans l'ambiance du clip, une fois les bandelettes
arrachées il reste juste le haut et le bas, d'ailleurs vous verrez qu'au poignet le costume est vraiment
arraché pour montrer que Mylène se détache violemment des bandelettes.


ÂSM : Quelle était la matière du costume ?
PA : Le costume était en cuir blanc, depuis que je fais ce métier, ce fût le plus dur que j'ai crée.

ÂSM : Avez-vous aimé le titre Dégénération ainsi que le nouvel album ?
PA : Le titre est vraiment entraînant et Mylène ainsi que son équipe ont vraiment voulu le lancer en
premier single afin de marquer le tournant musical qu'a pris Mylène avec ce nouvel album. J'ai pu écouter
certains titres et je dois dire qu'il y a d'excellents titres notamment de belles ballades.

ÂSM : Avez-vous regardé Mylène au JT de 20h00 sur TF1 interviewé par Claire Chazal ?
PA : Je n'ai vu que la fin (rire) mais Mylène était vraiment ravissante tout comme en vrai, elle a
beaucoup de charisme et un sourire avec des levres magnifique, c'est ce qui fait vraiment tout son
charme.

ÂSM : Comment avez-vous été contacté pour travailler avec elle ?
PA : C'est son manager qui m'a contacté quelques temps avant le début du tournage pour voir si cela
m'interesserait, j'ai donc commencé les croquis et l'aventure a débuté ainsi.

ÂSM : Mylène vous a t-elle choisie par rapport à votre fils qui n'est autre que le réalisateur du clip ?
PA : Non du tout, Mylène connaissait mes travaux que j'ai pu éffectué dans le passé et elle avait une
grande envie de travailler avec moi, le destin à fait que mon fils et ma fille soient également présent sur
le tournage du clip ( sourire ).

ÂSM : Quelle est la chose qui vous a le plus frappé chez Mylène ?
PA : Son professionnalisme, j'avoue avoir rarement vu quelqu'un comme elle, c'est quelqu'un d'une
extrême gentillesse. Sur le plateau je me souviens qu'elle éssayait de prendre soin de tout le monde du
mieux possible. C'est quelqu'un qui observe beaucoup, qui est trés patiente, qui ne se plaint jamais, je
me souviens qu'il y a des jours elle arrivait vers 4h00 du matin sur le plateau du tournage alors qu'elle ne
tournait que dans l'aprés-midi, elle est vraiment professionnelle, rien ne lui échappe (rire) elle contrôle
tout. Elle est également trés intéressante, c'est quelqu'un qui croit beaucoup aux astres et il y a vraiment
quelque-chose de mystique en elle ce n'est vraiment pas une image marketing qu'elle a essayé de
diffuser tout au long de ses années de carrière, elle est vraiment sincère.

ÂSM : Une suite du clip est-elle envisagée, vu la fin de celui-ci ?
PA : (Silence puis sourire) Je ne sais pas, peut-être. L'avenir nous le dira... (rire)

ÂSM : Connaissiez-vous l'univers et la carrière de Mylène avant de travailler avec elle ?
PA : J'avoue que je connaissais Mylène sans plus que ça, biensûr il y a ces anciennes chansons que
beaucoup de monde connait et je sais qu'elle a une grande notoriétée en France mais je ne suis jamais
rentré dans son univers. Maintenant, les choses sont legerement différentes du fait que je la connais et
que j'ai appris beaucoup sur elle.

ÂSM : Comment avez-vous trouver l'humeur de Mylène pour son come-back musical ?
PA : Elle été trés sereine, détendue et trés souriante, quand il faut travailler elle sait s'y mettre mais
aprés elle sait aussi rigoler.

ÂSM : Avez-vous garder contact avec Mylène ?
PA : Oui, nous avons gardé un excellent contact toutes les deux c'est quelqu'un que j'apprécie
énormément, et je ne regrette vraiment pas d'avoir travailler avec elle, c'est une expérience qui aura été
une des plus enrichissante de ma carrière.

ÂSM : Pour finir cet entretien j'aimerai savoir si d'autres projets entre vous et Mylène sont en cours ?
PA : Pour le moment aucun autre projets en commun n'est prévu que ce soit pour les concerts ou de
futurs clips, mais si d'autres propositions venait à faire surface, je serai ravie de retravailler avec elle. Le
seul projet en commun pour le moment c'est entre mon fils et elle, car c'est lui qui réalisera le film
L'ombre des autres, adapatation du roman de Nathalie Rheims, tout cela se fera une fois la tournée finie,
le tout sera produit par Claude Bérri.


ÂSM : Je vous remercie au nom de tous les admirateurs de Mylene pour m'avoir accorder un peu de
votre temps dans votre bel atelier de couture et pour nous avoir raconter cette formidable aventure.
PA : Merci à vous, et si je peux vous formuler un conseil, vous pouvez continuer à admirer Mylène car
c'est vraiment quelqu'un de gentil, et de sincere, et je pense que le plus beau cadeau pour un artiste
c'est vraiment la ferveur et la fidélité de son public depuis ses débuts.

Interview réalisée le 02/09/2008 par Simon Espagne.

Publié dans lachouetteblanche

Commenter cet article

Jennifer 07/10/2008 14:02

Merci d'avoir pris le temps de répondre. Sachez que les commentaires ont été lus mais que nous nous attendions à être crédités dans l'article lui-même et non dans les commentaires, il faut avouer que c'est un peu facile de créditer quelque chose de cette façon (un article, ça s'édite il me semble ^^). Je comprends cependant que vous n'ayez pas été mis au courant de la source avant un certain temps, c'était juste ce petit détail qui me gênait, l'interview ayant été réalisée pour le fanzine. Tout ce que l'on demande, c'est que le nom du site apparaisse, et pas un long pavé pour nous présenter, c'est inutile. On ne demande donc pas grand chose. J'espère que vous comprenez, je ne voudrais pas qu'il y ait de malentendus, étant une adepte de ce blog.Bonne journée.

Pénéloppe Eddo 08/10/2008 22:52


Je rêve où bien vous vous sentez tous tellement menacés que vous avez décidé de venir poser des mots partout en mails, en posts et j'en passe ? cela dit j'attends la même chose de votre part
concernant la pub du Loto présentée sur votre blog : aucune citation au moins de la Ballade de la fée  ( moi à la limite je m'en fiche un peu) où est le fait play vis-à vis des sites ...
? Messieurs dames un peu de tenue je vous prie ... ;)


Pierre 07/10/2008 10:35

Coucou madame la chouette blanche, pour éviter quelque tension, met juste en bas "interview tiré du fanzine" et puis c'est tout. C'est quand même dommage de ne pas s'entendre en tant que fan, surtout que aucun des deux sites n'est sensé faire de l'ombre à l'autre.Donc soyez tous amis et intellignet :)Cela dit madame la chouette tu devrais lire le fanzine il est pas tout mal, comme ton site d'ailleurs 

Cookie 07/10/2008 09:57

Redescendez un peu sur Terre, par pitié : votre travail est crédité par pas moins de trois façons différentes : pseudo, nom et adresse du site. A quoi sert ce procès carrément injustifié? A se faire connaitre un peu plus? Votre travail se suffira à lui-même!

Jennifer 06/10/2008 22:07

Bonjour,Je suis moi-même rédactrice de ce fanzine virtuel et je trouve cela dommage de ne pas créditer le travail des autres. Ce site n'a strictement rien d'ambitieux si ce n'est celui de tenter de sortir quelque peu des sentiers battus en proposant notamment un fanzine. Cette interview a été réalisée pour le site, pour le webzine et pour les membres, il n'y a aucun souci quant à la publication de cette dernière, la seule chose que l'on demande, c'est d'être crédités: on ne demande pas la lune e c'est la moindre des choses. Merci d'avance.

Pénéloppe Eddo 07/10/2008 08:31


Chère Jennifer ;)
Il y a visiblement un problème de coordination et de communication au sein de votre équipe ;)
Votre patron m'a fait parvenir un mail de plainte selon lequel je n'avais pas crédité cette interview. Je m'en suis déjà expliqué, je recommence donc ... Si vous relisez attentivement mon mot, j'ai
bien cité le nom de l'auteur à savoir Simon Espagne (auteur d'ailleurs que j'ai félicité sur le forum du MFIC). D'autre part, cette interview a débarqué sur le forum du MFIC par l'un de vos abonnés
qui n'a fait aucune mention de l'origine de cette interview. La source n'a été que donnée tard dans la journée.
Je ne connaissais absolument pas votre fanzine virtuel et d'ailleurs je ne l'ai toujours pas lu. Enfin, dans les commentaires (qui sont fait pour être lus^^)  j'ai donné en temps et en heure
la source de cette interview que je ne revendique absolument pas.
D'autre part, j'attends de vous connaître un peu plus (et de lire justement ce fanzine) avant de le présenter un peu plus dans un billet ...
Cordialement ...


Marin 06/10/2008 08:09

Bon et bien merci au mffcf.org/blog dans ce cas, et longue vie à leur fan clubPS: c'est pas beau de recopier sans signer ;)

Pénéloppe Eddo 06/10/2008 08:44


Mais cela est signé de son auteur : Simon Espagne ;)