News du samedi (clichés clichés ...)

Publié le par Pénéloppe Eddo

 ah aaaaaaaaaah !

- PRESSE

Dans Paris Match  "le poids des mots (de l'ennui)  le chocs des photos (des paupières)" une  publicité pour le livre du live est visible. Se reporter au site pro de la presse pour le matter prochainement ! ^^ (je traduis : allez voir chez dame Moon ! en plus elle a refait le design de son site et il vaut le détour ^^ )

Sinon à part ça si Lundi vous ne savez pas quoi acheter comme magazine TV ? prenez Télé Star :
- Dans la rubrique Top Singles : petit encart avec toujours la même photo des NRJ MA2003 + une critique du DVD, qui ne parle pas tellement du concert en lui-même, mais plutôt du prix du coffret. La note "TTT" (en langage Télé Star : "Très bon") est accordée.
- Dans la rubrique potin : Il est fait mention de L'ombre des autres.

- EDITIONS ANNE CARRIERE

Le site s'est mis à jour avec une page réservée à la promotion des différentes publications. En ce qui concerne Mylène et son livre de photos Avant que l'ombre ... live, voici ce qui est annoncé :

MYLÈNE FARMER
Avant que l’ombre

Presse écrite
> Nous Deux
> Télé 7 jours
> Paris-Match
> VSD
> Télé Magazine

 

 

http://perso.orange.fr/annecarriere/anne/00_pages/01_actus/tele_radio.htm

- PUBLICATION

Le magazine Photo signale dans sa rubrique "actualité", page 29,  le livre de Peter Lindbergh (paru au mois d'octobre) comprenant deux photos de Mylène prises à Paris en 1999. Le livre est intitulé :  Peter Lindbergh untitled 116 (prix : entre 90 et 120 euros selon la place).

Pour résumer l'esprit du livre je reprend cet extrait isu du site de TV5Monde  : Elles sont 116. Peter Lindbergh a refait plusieurs fois ses additions, comme un collégien, tant il est vrai que, quand on aime, on compte mal. Son troisième livre, voué aux filles d'Eve, Untitled 116, est le plus attachant à ses yeux. «Pour la première fois, dit-il, les sujets sont plus importants que les images.» Son choix procède de ses affinités avec les modèles: «Au fond, que raconte une photo? Le cœur d'une relation. L'appareil est un moyen», résume-t-il. Untitled 116 consacre donc en photographie 116 femmes qui gravitent autour du monde de la mode, du cinéma, de la musique… qui possèdent toutes une beauté exceptionnelle. Le livre reprend plus de 200 photographies prises entre 1983 et 2004, le tout agrémenté de textes d'écrivains prestigieux.
On peut admirer Sharon Stone, Madonna, Aretha Franklin, Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Gwyneth Paltrow et ... et ..... Mylène Farmer dont les différentes pubs sur le net ne font absolument pas état. sauf exception ... Seul un site allemand fait état de la présence de Mylène dans le livre ^^

(=http://www.focus.de/kultur/kunst/peter-lindbergh_aid_26926.html si quelqu'un peut me traduire ça ...)

Untiltled 116 de Peter Lindbergh
éditions schirmer /mosel
356 pages, 207 images noir et blanc et couleur

Mon beau sapin .... Cher Papa Noel .... quand tu veux hein ! ^^

-HUMOUR TELECHARGEABLE

Mercredi midi, dans l'émission de France Inter, le Fou du Roi présenté par Stéphane Bern, le chroniqueur Didier Porte s'est livré à un très juste et très (im)pertinent commentaire concernant le passage TV de Mylène au JT de PPDA. Elle restera dans les Annales ;-)

http://www.uppit.com/download.php?id=OAYXK

(lien proposé par Dununba)

- JACQUOU LE CROQUANT ( BO DU FILM ET PUB )

Reprise des infos déjà disponibles sur musicblock, le tout complété par une info supplémentaire concernant les supports et la publicité. Après vérifications, la FNAC et Amazon ne proposent pour le moment que la version digipack, tandis que le support "super jewel box" n'est pas encore annoncé ni mit en précommande. D'ailleurs c'est quoi un super jewel Box ? Après enquête, il a déjà été utilisé pour Johnny, Hélène Ségara  boîtier type ""Jewel box"" est utilisé pour les CD ou DVD et possède les dimensions suivantes : 142x125x10mm ...sans compter que le papier ne vient pas du recyclage au contraire ! (enfin si j'ai bien tout lu Freud et le net )

Affaire à suivre ...

Source : http://musicblock.over-blog.com/article-4900342.html

La BO devrait être disponible le  8 janvier chez Polydor.

On peut en outre rajouter que
60 spots de 30 secondes seront diffusés sur NRJ du 8 au 15 janvier pour la sortie de la BO.

Cette BO sera disponible en édition limitée digipak puis dans une édition "Super Jewel Box". Elle comportera 13 titres dont le titre de Mylène Farmer.

Des images auraient été tourné pendant le tournage du clip afin de promouvoir le titre inédit qui s'intitulerait "Devant soi".


-JACQUOU LE CROQUANT (CRITIQUES DU FILM)

Une nouvelle critique, positive, signée Clara Géliot, est lisible sur le site du Figaro Magazine, publiée le 15 décembre et actualisé ce jour ... cliquez sur le lien qui suit ;-)

http://www.lefigaro.fr/magazine/20061215.MAG000000368_de_la_toile_l_ecran.html

Une nouvelle critique datée de ce matin, signée Andrei Roublev, est disponible sur le net ici :

http://www.avoir-alire.com/forum.php3?id_article=9044&id_forum=2312

Boutonnat a réussi le pari difficile de faire un film à la fois grand public, au charme romanesque presque désuet et une oeuvre très personnelle où on retrouve évidemment tous les éléments de son univers (bestiaire symbolique, la nature, l’enfance, la révolte...) et, surtout, l’essentiel, à savoir la pleine maturité de son style visuel.

Loin de toutes les adaptations poussiéreuses et académiques qui jalonnent l’histoire du cinéma français, des "Misérables" de Jean-Paul Le Chanois au "Germinal" de Claude Berri, Boutonnat signe ce qui est sans doute le premier pendant français du western américain, avec tout ce que ce genre a d’archétypal (certains diront "manichéen"). Les Croquants sont les "bons indiens" de ce western paysan, attachés à leur terre, littéralement "enracinés", en communion avec une nature qui se déchâine ou s’apaise au gré de leurs émotions... tandis que Boutonnat dépeint les aristocrates, les "ultras", comme des âmes noires errantes, plongés dans une décadence désespérée comblée par un besoin irrésistible de pouvoir et de conquête.

Contrairement à d’autres cinéastes français qui s’attaquent depuis plusieurs années au "film de genre" en cherchant vainement à imiter la démesure, le "bigger than life" du cinéma américain des studios, ou à courir après la post-modernité asiatique, Boutonnat demeure enraciné comme son héros à son identité française et raconte cette histoire simple, d’un "petit" héros du Périgord, en la filmant à hauteur d’homme et à hauteur de village, rappelant que les "grands sentiments" concernent aussi les plus humbles.

L’interprétation, sans être totalement parfaite, est plutôt équilibrée. Mention particulière à Léo Legrand (Jacquou enfant) qui dégage un magnétisme rare.

La bande originale, entre Morricone et Goldsmith, est tout simplement magnifique.

Bref, car il y aurait encore beaucoup à dire, tant le cinéma de Boutonnat est intelligent, pour ne pas dire ésotérique, "Jacquou" est un film épique et intimiste, ne cherchant jamais l’efficacité à tout prix, assumant totalement son emphase romanesque d’un autre temps, quitte à déplaire aux spectateurs élitistes mais aussi à la génération MTV qui trouvera sans doute ce film long et ennuyeux.

Ceux qui avaient estimé "Giorgino" à sa juste valeur regretteront que "Jacquou" ne soit pas aussi contemplatif, aussi éthéré, aussi intransigeant... mais ils apprécieront la pérénité de l’univers et du style. Boutonnat ne s’est à aucun moment trahi et c’est là l’essentiel.

Il s’affirme donc définitivement comme un "classique-moderne", à l’instar d’un Michael Mann ("Jacquou le croquant" n’est d’ailleurs pas sans rappeler "Le dernier des Mohicans").

Vivement le 17 janvier pour en apprécier pleinement toute la richesse et vivement son prochain film !

 

- SOCIETE DE CONSOMMATION FARMER

Le boitier simple version cristal du live ( CD et DVD) a fait son apparition sur le site de la FNAC

News clôturées à 23h15


 

 

 

Publié dans lachouetteblanche

Commenter cet article